Syndrome de Cushing : Physiopathologie et traitement
Publié par Administrateur le Janvier 27 2016 09:12:29
Les patients atteints du syndrome de Cushing nécessitent des explorations complexes et un suivi à long terme...
Nouvelles étendues
Les patients atteints du syndrome de Cushing nécessitent des explorations complexes et un suivi à long terme par une équipe multidisciplinaire expérimentée pour identifier et traiter la cause

L’exposition chronique à des glucocorticoïdes en excès produit les divers symptômes du syndrome de Cushing, notamment des manifestations morbides débilitantes et un accroissement de la mortalité. Les mécanismes génétiques et moléculaires responsables de l’excès de sécrétion de cortisol par des lésions primaires des surrénales et une sécrétion d'adrénocorticotrophine (ACTH) par les tumeurs corticotropes ou ectopiques ont été identifiés. De nouvelles approches biochimiques et d’imagerie diagnostique ainsi que les progrès des techniques chirurgicales et de la radiothérapie ont amélioré la prise en charge des patients. L’objectif thérapeutique est de normaliser l’exposition des tissus au cortisol pour inverser la hausse de la morbidité et la mortalité. Un traitement optimal consistant en une résection sélective et complète de la tumeur responsable est nécessaire pour permettre au final la normalisation de l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien, maintenir la fonction hypophysaire et éviter une récidive de la tumeur. Le développement de nouveaux médicaments offre aux cliniciens plusieurs choix pour traiter les patients qui présentent un reste d’excès de sécrétion de cortisol. Cependant, pour les patients touchés par ce syndrome difficile, les effets à long terme et les maladies concomitantes associées à l’hypercortisolisme nécessitent des soins continus.