Congrès international d’implantologie et d’esthétique dentaire
Publié par La Pharmacienne le Février 23 2009 00:00:18
M. Mondher Zenaïdi, ministre de la Santé publique, a ouvert, vendredi après-midi, les travaux du premier congrès international d’implantologie et d’esthétique dentaire...

Nouvelles étendues

M. Mondher Zenaïdi, ministre de la Santé publique, a ouvert, vendredi après-midi, les travaux du premier congrès international d’implantologie et d’esthétique dentaire sur le thème «Implantologie : innovations au service de l’esthétique».

Organisé par la Société tunisienne d’implantologie et d’esthétique dentaire (Stide), ce congrès, qui s’est poursuivi jusqu’à hier, réunit d’éminents spécialistes en médecine dentaire venus du Maghreb et d’Europe.

Il vise à jeter la lumière sur les dernières innovations dans le domaine de l’implantologie et la parodontologie ainsi que l’échange d’expertises en ce qui concerne les opérations d’esthétique implantaire.

Parmi les thèmes abordés au cours de ce congrès figurent "L’influence de la connexion implant", "Les complications infectieuses des foyers dentaires", "L’esthétique en prothèse complète", "Le traitement implantaire des édentations postérieures" et "Le nouveau concept de switching".

Le ministre de la Santé publique a mis l’accent sur le bond qualitatif que connaissent les diverses spécialités médicales en Tunisie, en particulier la médecine dentaire.

Cette spécialité compte 410 médecins et 50 médecins universitaires opérant dans le secteur public et 2.000 médecins dans le privé, répartis à travers tous les gouvernorats.

Ces chiffes, a ajouté le ministre, sont promis à la hausse compte tenu de l’augmentation du nombre des étudiants dans cette filière. Ils sont quelque mille étudiants inscrits cette année à la faculté de Médecine dentaire de Monastir, 125 stagiaires internes et 50 résidents.

Il a mis l’accent sur l’importance de la promotion de la formation dans ce domaine, se félicitant du succès des compétences tunisiennes à maîtriser les technologies de pointe spécifique à la médecine dentaire telles que la radiographie numérique, le rayonnement laser, la microscopie opératoire et la prothèse conventionnelle.

M. Zenaïdi a relevé l’évolution enregistrée au niveau du nombre des opérations d’implantation dentaire menées en Tunisie qui ont dépassé les 7.000 opérations réalisés au niveau de l’Hôpital militaire à Tunis et du CHU Farhat-Hachad (Sousse), rappelant que la première implantation dentaire en Tunisie remonte à 1992.

Le ministre a insisté sur le rôle des spécialistes et l’action des associations de médecine dentaire en vue de promouvoir la culture de la prévention, notamment auprès des jeunes, appelant à redoubler d’efforts en vue de consolider la place de la Tunisie en tant que pole d’exportation des services de santé à l’horizon 2016.


La presse - Tunisie